Alternance

Vincent : "J'ai montré ma motivation"

mercredi 23 septembre 2020 - 18:06 - Service RH
Interview Vincent Chevalier

Vincent, apprenti à la DRII, s'épanouit dans son poste à la FFF. Il revient sur son recrutement et détaille son champ d'action.

« Quel est ton parcours ?
J’ai fait Science Po Grenoble, un Master en carrières publiques pour passer les concours de la fonction publique style ENA mais ce n’est pas ce qui m’intéressait le plus donc j’ai voulu me réorienter dans le sport et j’ai fait un stage au Comité d’Organisation de la Coupe du Monde Féminine 2019, au LOC, en tant qu'Assistant sécurité publique et j’ai enchaîné avec l’alternance à la FFF et un Master 2 en management du sport à l’IAE Gustave Eiffel de Paris-Est. 

Pourquoi la FFF ?
Pour moi, c’était la suite logique de mon stage au LOC, quand j’ai vu les offres d’alternance publiées, j’ai vu l’offre à la DRII et c’est vraiment ce qui m’intéressait le plus parce que je voulais travailler dans une direction des relations institutionnelles. C’est la plus grande Fédération donc c’est aussi la plus structurée en matière de ressources humaines, de recrutement. Si je voulais apprendre dans le milieu du sport et dans une direction des relations institutionnelles c’est à la FFF qu’il fallait plutôt aller, là où j’aurai le plus d’enjeux, de choses intéressantes.

Pourquoi ne pas débuter dans une grande entreprise ?
Parce que dans le sport souvent les organisations sportives sont plus des associations que des entreprises ou alors ce sont des petites sociétés. Aussi, parce que j’aime bien le format associatif parce que dans une association tu travailles directement pour les licenciés, pour le public, les revenus sont réutilisés, donc je trouve ça intéressant, ça correspond à mes valeurs. 

Comment s'est déroulée ton intégration ?
L’intégration s’est très bien déroulée. Dès qu’on est recruté on est en contact avec les ressources humaines qui nous expliquent comment ça va se passer et puis on a beaucoup de temps d’intégration. Le premier jour on fait le tour des bureaux, on t’accueille avec un petit sac de goodies (le Welcome Pack), il y a l’affichage sur les écrans de la communication interne, après il y a le petit-déjeuner des nouveaux arrivants avec Pierre-Arnaud Custody (Directeur de l’Administration Générale), il y a la matinée des alternants, la journée d’intégration des nouveaux arrivants à Grenelle avec Florence Hardouin (Directrice Générale), la journée d’intégration des nouveaux collaborateurs à Clairefontaine, plus l’intégration dans ton service. Ça fait quasiment une semaine d’intégration répartie sur les 4 premiers mois. Je me suis aussi intégré via l’AS3F (association sportive de la Fédération) parce que je pratique le sport avec eux donc ça permet de rencontrer des gens.

Selon toi, pourquoi la FFF t'a choisi ? 
J’avais des bonnes recommandations du LOC. J’avais aussi bien travaillé les différentes missions qui me seraient affectées, je m’étais renseigné, j’avais contacté une personne du service ainsi que l’ancienne alternante pour obtenir des informations sur ce qu’elle faisait. Je m’étais renseigné sur le poste avant l’entretien. Je montrais que je pouvais être opérationnel tout de suite. J’ai montré ma motivation, une grande adaptabilité au contexte, que je savais mener un projet puisque j’avais eu à gérer les visas à la Coupe du Monde Féminine, qu’on pouvait me donner des missions en autonomie.

Tes conseils pour intégrer la FFF ?
Pour l’entretien il faut bien travailler la fiche de poste, se renseigner, montrer qu’on est prêt à prendre ce poste et qu’on n’aura pas besoin d’un mois de formation pour être opérationnel. Prendre conscience que la FFF c’est une entreprise avec des valeurs humaines donc ne pas arriver en se croyant trop fort trop tôt.

Idéalement, que souhaiterais-tu faire à la fin de ton contrat à la FFF ?
J’aimerai continuer à travailler dans le milieu sportif, dans une Fédération, dans un club en profitant de ce que j’ai appris à la FFF et plus particulièrement j’aimerai poursuivre dans le domaine où je suis actuellement, les relations institutionnelles et internationales parce que j’aime bien quand le sport est relié à d’autres enjeux, quand on se rend compte de l’impact que peut avoir le sport sur la société. Aujourd’hui, par exemple, je suis très content de collaborer sur la RSE avec mon tuteur, parce que je trouve ça intéressant de voir comment on fait pour limiter ou améliorer l’impact du sport dans la société que ce soit sur le plan social ou environnemental. 

Le mot de la fin ?
Même si vous êtes nul au football, ne vous inquiétez pas, vous pouvez quand même travailler à la FFF. »

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo